Anna Göckel & Guillaume Bellom

Dimanche 13 Septembre 2020 - 17h00


Programme

  • Beethoven - Sonate en mi b majeur op.12 n°3
  • Beethoven - Sonate n°10 en sol majeur op.96
  • Schubert - Fantaisie en ut majeur D934

Réserver en ligne

Née en 1992 à Marseille, ANNA GÖCKEL a sillonné avec son violon quelques unes des plus belles scènes musicales, de Tokyo à l’Opéra de Mexico, en passant par le Théâtre des Champs-Elysées à Paris, le Victoria Hall à Genève, la Herkulessaal à Munich, le Musée des Beaux-Arts de Montréal, la Salle Flagey à Bruxelles et le Festival de la Roque d'Anthéron. Anna est nommée en 2016 "Révélation classique de l'ADAMI". Elle explore passionnément les différents répertoires qui s’offrent à la vie d’une violoniste, du répertoire baroque à la création contemporaine.

En soliste, elle collabore notamment avec l’Orchestre Symphonique et Lyrique de Paris, le Lemanic Modern Ensemble, l’Orchestre de l’Opéra de Saint Etienne, l’Orchestre de la Sorbonne, l’Ensemble Les Dissonances, l’UAEH Symphony Orchestra, CEPROMusic, le Neue Westfalen Philharmonie, le München Radio Orchestra, l’Orchestre de Chambre de Wallonie, le Concerto Budapest et l’Orchestre Philharmonique de Malte. Passionnée dès son plus jeune âge par l'univers de la musique de chambre, elle co-fonde le Trio Karénine au sein duquel elle remporte à 21 ans le Concours de l'ARD de Munich, et avec lequel elle partage d'intenses années de recherche et de concerts (2009-2015). Elle est invitée à jouer et étudier à l’Académie de quatuor à cordes Seiji Ozawa, à l’European Chamber Music Academy, puis au Ravinia Steans Music Institute (USA).

En 2019, elle est en résidence dans deux hauts lieux de rencontres de musique de chambre, l’Open Chamber Music de Prussia Cove (UK) et le Marlboro Music Festival. Elle s’est perfectionnée auprès de Luc-Marie Aguera et auprès de David Grimal à la Hochschule de Saarbrücken, où elle obtient un diplôme de soliste. Elle s’est auparavant formée dans les classes de Boris Belkin aux Pays-Bas, de Jean-Jacques Kantorow et Svetlin Roussev au Conservatoire de Paris, ainsi que dans la classe du Quatuor Ysaÿe. Elle est également marquée par les conseils de Menahem Pressler, Ferenc Rados, Donald Weilerstein, Maxim Vengerov, et Miriam Fried.

Ses concerts ont été radio-diffusés en France, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Suisse, en Autriche et au Mexique. Elle a été l'invitée de Rolando Villazón, dans l'émission "Stars von morgen" (ARTE ; 2014) et dans l’émission « Fauteuils d’orchestre » de Anne Sincair (France3, 2019). Lauréate de la fondation belge « Fonds Fravanni / Fondattion du Roi Baudouin », son premier enregistrement « Sei solo » consacré aux Six Sonates et Partitas de J-S Bach, paraît en janvier 2018 sous le label NoMadMusic. Très chaleureusement accueilli par la critique, il est récompensé par le Coup de Cœur 5 Étoiles Classica. Grâce au soutien de la Fondation Milanollo, Anna joue sur un violon de 1780 de Giuseppe Guadagnini.

GUILLAUME BELLOM a l’un des parcours les plus atypiques de sa génération, menant des études de violon parallèlement au piano, depuis le Conservatoire de Besançon jusqu’au CNSM de Paris. C’est au contact de personnalités musicales marquantes, telles que Nicholas Angelich et Hortense Cartier-Bresson, qu’il développe pleinement son activité de pianiste. 

Finaliste et prix “Modern Times” de la meilleure interprétation de la pièce contemporaine lors du concours Clara Haskil en 2015, il se révèle lors de cet événement dédié à la pianiste roumaine, elle-même violoniste à ses heures. La même année, il remporte le Premier Prix du concours international d’Épinal et devient lauréat de la fondation L’Or du Rhin, avant de remporter le prix Thierry Scherz des Sommets Musicaux de Gstaad l’année suivante.

Le grand public le découvre lors des Victoires de la Musique 2017, où il est nommé dans la catégorie “révélation soliste instrumental”. Il est également artiste associé à la Fondation Singer-Polignac depuis 2018.   Il s’est produit en soliste avec l'Orchestre National d'Ile de France, l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Orchestre National de Montpellier, l’Orchestre National de Lorraine, sous la direction de Jacques Mercier, Christian Zacharias, Marzena Diakun. Il joue régulièrement dans le cadre du Festival de Pâques d’Aix-en-Provence, du Festival international de piano de la Roque d'Anthéron, de Piano aux Jacobins, des Festivals de Pâques et de l’Août Musical de Deauville, du Festival des Arcs, du Bel-Air Claviers festival, ou encore au Théâtre des Champs Elysées, à l'Opéra d'Athènes, au Concert Hall de Shanghai, au Royal Opera de Bombay, au Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, avec des artistes tels que Renaud Capuçon, Amaury Coeytaux, Paul Meyer, Yan Levionnois, Victor Julien-Laferrière.   Sa discographie comporte notamment deux albums dédiés aux œuvres pour quatre mains de Schubert (recompensé par un “ffff” Télérama) et Mozart, enregistrés avec Ismaël Margain pour le label Aparté, un disque en sonate avec le violoncelliste Yan Levionnois, paru en 2017 pour Fondamenta (recompensé par un “ffff” Télérama), et un disque en solo paru chez Claves la même année, consacré à Schubert, Haydn et Debussy.